Route de l’Estrie

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Au Québec, les fils électriques abondent, pour ne pas dire contaminent le paysage…  Décor polluant, mais nécessaire, il est souvent difficile de cadrer une scène sans pouvoir masquer ces hideux fils électriques. Ici, le reflet de la lumière mettait en relief leur structure. La route, la montagne au loin et ce sentiment d’espace ressentit en visionnant cette photo, formaient un tout agréable à regarder.

Comme quoi les choses « disgracieuses » ne sont pas toujours laides à photographier.

18 commentaires sur “Route de l’Estrie

  1. Hervé. C dit :

    Ta réflexion est vraie concernant les fils électriques, mais justement TOUT l’Art du photographe (comme du peintre) ne consiste-t-il pas à rendre « beau » ce qui ne l’est pas forcément simplement en le faisant oublier dans l’ensemble qui est présenté.Si tu n’en avais pas parlé, l’aurions-nous remarqué ?

    • annejutras dit :

      Peut-être pas… mais les contorsions que prennent les photographes pour essayer d’éviter ces fils disgracieux sont légions. Et ça valait la peine d’en glisser un mot.

      En ce qui concerne l »Art du photographe, et rendre « beau » ce qui ne l’est pas forcément, je dirais que ça dépend. On peut embellir une image, si c’est notre intention, mais on peut également laisser la réalité parler d’elle même. 😉

  2. lancoliebleue dit :

    Faire voir la réalité simplement. Si on bannissait tout ce que l’on n’aime pas ou ce qui n’est pas beau, ça ne serait plus un reflet réel. Il faut savoir vivre avec tout, même si je n’apprécie pas forcément.
    Je trouve que l’ensemble est harmonieux, tu as su créer un bel équilibre entre la nature et la part de l’homme. Les fils électriques ici, sont comme un liseré dentelé ornant la route. J’essaye toujours de voir « le bon côté ». Bises, à bientôt.

    • annejutras dit :

      Tout à fait d’accord! En tant que photographe, on apprend à regarder et à voir au-delà des apparences.

      La lumière joue un rôle important ainsi que l’humeur du moment. Combiner un état d’âme, une lumière éblouissant et une scène disgracieuse, peut générer des images étonnantes. 😉

      Bises! xx

  3. Dicey dit :

    Tres jolie photo, et j’aime beaucoup les tons chaleureux. Je dois dire pour ma part que si ces poteaux et fils electriques n’apparaissaient pas sur cette photo, tout ce que l’on aurait serait un paysage, et puis c’est tout. Tandis que la, ces poteaux montrent la presence humaine, permettent d’imaginer un village derriere la colline, de la vie, et ca donne une autre dimension a la photo. Elle en est plus humaine du coup.

    • annejutras dit :

      Tu as tout à fait raison, Dicey! J’ai regardé l’image à nouveau en l’imaginant sans les fils, et honnêtement, l’intérêt est beaucoup moins fort. Merci pour cette précision, je trouve ton point de vue très pertinent. 🙂

      • Dicey dit :

        Et puis il y a le motard au bout de la route, qui rentre peut-etre au village, ou en vient. C »ets un detail qui tombe a pic et qui renforce cette impression. 🙂

  4. Nicolas dit :

    Exactement ça. On compose avec, parce que sinon, faut aller dans le désert pour ne pas en trouver quelque part dans le cadre. Des fois, ils encadrent, entrainent le regard.Je les vois de plus en plus comme des lignes de fuite qu’on aurait oublié d’effacer d’une esquisse.

    • annejutras dit :

      Ils sont tellement présent et, surtout, tellement envahissant. J’ai vu composer des images et finir par abandonner parce que les fils venaient tout gâcher. Et tu as beau te convaincre que photoshop va les effacer, ce n’est pas toujours aussi facile à dire qu’à faire.

      À Bromont, on parle d’enfouir les fils électriques sous terre, ceux du village, j’ai bien hâte de voir ça.

  5. Beah dit :

    Tu as réussi effectivement à inclure dans l’image ces hideux fils qui sont parfois si imposants qu’on se dit que, s’ils brisent, on ne mourra pas en dessous électrocutés, mais écrasés!

  6. Eden dit :

    Lovely light, Anne, and I like the way the power lines bring you through the photograph 🙂

  7. ken bello dit :

    The power lines really work well in this composition, Anne. And the lines create a diagonal line that gives it a little energy. Nice work.

  8. sartenada dit :

    Bonjour Anne.

    Belle image. Je vois la chose ainsi que les fils électriques sont «disparaissant des ressources naturelles». Ici des fils électriques sont creusées dans le sol au fil des ans.

    Bon week-end!

    • annejutras dit :

      Merci Sartenada. J’ai hâte qu’ils entreprennent ça par ici, creuser les fils dans le sol. Je connais une foule de photographe qui serait aux anges! 😀

      Bon week-end à toi aussi!

  9. Love them or hate them, the light on the power lines in this shot really add something extra special to it…

Une petit mot d'encouragement? ~ Leave Some Love

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s