Mes étourderies… la suite

3— Je m’aventure dans un champ que j’avais repéré durant la semaine. J’explore en enjambant les herbes hautes et en sillonnant les environs. De temps à autre, je dépose mon sac photo pour avoir plus de liberté. J’évolue aux alentours, photographie différentes prises de vue, ramasse mon sac photo et repars en mode exploratrice. Et cela, à répétition. À un moment donné, je dépose mon sac photo et m’éloigne, m’éloigne, m’éloigne… très loin.

Ah, la joie d’être seule de bon matin! Que c’est délicieux!

Tout à coup, ma fébrilité s’évapore : où est mon sac photo? Je zieute partout, nulle trace de sa présence. Gloups! Un léger pincement se fait sentir au niveau du plexus. Je vous rappelle que je suis dans un champ où TOUT TOUT TOUT est pareil. Des herbes sauvages à perte de vue. La joie.

Je me parle, non je me sermonne :

–          Voyons Anne, t’as pas perdu ton sac, quand même!

–          (D’une voix pas très convaincue) Non, non, yé sûrement quelque part… Forcément!

–          Ben cherche! (Grosse voix de ténor)

Je vous épargne le reste. J’ai arpenté les lieux pendant des minutes qui m’ont paru interminables. Et je l’ai retrouvé. Fiou!!!

 

anne jutras photographe

2— Je suis au Jardin botanique avec le club photo. J’ai apporté mon trépied, mais je peste contre la lenteur qu’il m’impose. Je passe mon temps à le déposer afin de prendre des photos à main libre. Pfff! Je délaisse le groupe et fixe mon attention sur un sentier. Je m’y concentre pendant de longues minutes, la lumière est magique. Une fois terminé, je repars de plus belle.

Soudain, je constate que mon trépied a disparu. Misère!

Je rebrousse chemin et retourne à mon dernier emplacement. Aucune trace de sa présence. La magie a disparue. Merde! Je panique, un brin. Je ne suis pas à la campagne perdue dans un champ, mais bel et bien dans un lieu public. À Montréal, où il y a foule! Je suis consternée, j’essaie de me dire que ce n’est qu’un vulgaire trépied… sans importance. Ça ne marche pas. J’aime mon trépied, il m’est très utile, même si parfois il me complique la vie. Je rejoins le groupe le cœur en compote. Ma tristesse est vite chassée, un bon samaritain a recueilli mon trépied. Hourra!

Et le dernier et non le moindre…

1-      Cette fois-ci, je suis avec chéri, nous nous apprêtons à aller déjeuner au resto. Avant de quitter la maison, je me demande si je dois apporter mon appareil photo. J’hésite. Ma petite voix intérieure me dit non, mais je fais la sourde oreille. Un photographe sans son appareil n’est pas un photographe, right? (FAUX!) Donc, on décolle, direction Knowlton, joli petit village pittoresque. Au restaurant, je prends soin de déposer ma caméra sur le siège libre à ma gauche. On déjeune, on discute, on rit, et vient le temps de payer l’addition et de quitter les lieux.

On roule depuis à peu près 10 minutes lorsque chéri se penche vers moi, et me demande :

Chérie : Tu n’as pas ton appareil photo? Tu l’as toujours avec toi d’habitude.

Moi : … (silence de mort)

Je jette un coup d’œil à mes pieds où se trouve habituellement ma caméra. Il y a un vide. IMMENSE. Je deviens blême, livide, cadavérique, une sensation de froid m’envahit. Si vous m’aviez vue à cet instant précis, vous auriez vu une fille passer de vie à trépas. Je respire à peine. J’ouvre la bouche et émets un faible : « je l’ai oublié au resto… »

Nous avons immédiatement rebroussé chemin. Les 15 kilomètres que nous avons parcourus pour retourner sur les lieux m’ont paru être à l’autre bout de la galaxie!!!

Bon, voilà, vous savez tout sur moi… ou presque!

58 commentaires sur “Mes étourderies… la suite

  1. naturesereine dit :

    La dernière je me suis sentie blêmir avec toi …. j’espère bien ne jamais vivre ça.
    Côté photo j’adore la toute première en haut ! belle journée Anne

  2. Dans les Cas N° 3 et2 on va dire que tu étais super concentrée sur la photo…et dans le CAS N° 1 on va dire que c’est l’AMOUR qui te fait faire tes étourderies….!!!
    Je dois humblement avouer que ce genre d’étourderies ne m’est pas encore arrivé, mais ça viendra, il ne faut pas désespérer !!!!Mais j’aurais l’avantage qu’avec ces deux derniers billets je serai prévenu de ce qu’il peut arriver quand on est concentré un max sur la photo qu’on veut si belle à en oublier « sa tête »!!!! Bises Anne.

    • Anne Jutras dit :

      Hervé, désespère, désespère, il ne faut pas que ça t’arrive.

      J’avoue que quand je suis dans ma bulle, j’ai tendance à oublier des trucs et perdre la notion du temps. Mais je ne me suis jamais perdue dans ma propre tête, encore… 😉

  3. Bonjour, j’adore ce que vous faites !

  4. Doudou dit :

    Oublier le trépied, c’est déjà ennuyeux, mais laisser l’APPAREIL au vu du premier envieux venu ! Ça c’est mortel, heureusement qu’un « malintentionné  » n’est pas passé par là !!! 🙂 la chance est avec toi.
    Belles photos que tu nous montres, Anne ! Bonne journée.

  5. J’ai préféré laisser mon café éloigné de l’ordinateur et j’ai eu raison, tant ton billet m’a fait rire 😀
    ps : ton appareil photo, l’as tu retrouvé sur le siège où tu l’avais laissé ou le tenancier de l’établissement l’aurait il vu et mit de côté ?
    ps n° 2 : tu n’as pas écrit mes étourderies .. fin. Y en aurait il encore ? Oh ouiiiiiiiiiiiiiii
    Bonne journée Anne

    • Anne Jutras dit :

      Salut Yoshimi, houlàaàaàaààa, une chance que tu avais déposé le café loin de l’ordi. lol

      C’est le tenancier qui a récupéré mon appareil, et je lui en suis éternellement reconnaissante. Pour la suite, il n’y a plus, pour le moment… après autant d’expérience (positive), j’essaie de ne plus être aussi étourdie. 😉

  6. Vikie dit :

    J’adore l’anecdote numéro un, je me pose exactement la même question lorsque je pars quelque part. Mon appareil photo est comme une seconde partie de moi même, si je ne le prends pas, je me retrouve devant des situations pour lesquelles une photo aurait vraiment été intéressante, et lorsque je le prend, rien d’intéressant se présente à moi ^^

    • Anne Jutras dit :

      Bonjour Vickie, j’ai pris l’habitude d’apporter mon appareil, au cas où une situation inusitée se présenterait. Mais il m’arrive d’apporter mon téléphone portable à la place, c’est étonnant les bonnes photos que tu peux réaliser avec ce petit bidule. 😉

  7. Doy dit :

    Le truc en plus, c’est l’humour qui émane de ces posts 🙂
    Merci

  8. Juste trop drôle tes histoires et je suis certain que d’autres gens on des histoires semblables. Je compilerai les deux miennes un jour 🙂 Moi, ce sont des histoires avec des shootings qui on mal tournés que j’ai 🙂

  9. chatou11 dit :

    Je me suis encore bien amusée à te lire, et j’ai l’impression que ce sont mes étourderies que tu racontes lol… et j’aime les photos jointes à ton article. Très beau couple ton chéri et toi!
    bonne journée Anne

  10. Maria-Lina dit :

    J’Imagine ton ressentit lorsque des choses comme ça arrive, moi aussi j’ai déjà oublié mon APN au resto et par chance, quand j’y suis retournée genre 1/2 heure plus tard, quel bonheur quand la petite dame m’a dit: c’est ça que vous cherchez… Bisou et bonne journée toute douce ma belle Anne!

  11. ken bello dit :

    I, too, find it easy to forget everything and get lost. You are one lucky photographer!!!

  12. Whew…glad everything turned out ok. The photos are awesome…I guess that sometimes an artist needs to suffer 🙂

  13. zoz dit :

    Superbement écrit Anne ! Un bel équilibre de belle écriture et d’humour, bravo !

  14. Céline dit :

    J’aime ton sens de l’auto-dérision Anne! ;P
    Pauv’toi, tu en as vécu des sueurs froides avec ta caméra!! Heureusement que tes mésaventures se terminent bien!
    En passant, c’est chouette de voir votre portrait d’amoureux! 😉

  15. lancoliebleue dit :

    Tu es quand même forte en étourderie 😉 mais le principal c’est que tu n’es pas oublié Chéri 😆

  16. Mary dit :

    très sympa ton billet !!! en bonne étourdie je compatis de tout coeur et connais ces moments de panique. pas seulement pour mon appareil photos mais aussi paire de lunettes de vue devenues indispensables ( snif !!) porte feuilles ou même sac . on ne peut avoir la tête dans les nuages et sur terre en même temps non ? j’adooore tes nouvelles photos !

  17. magda627 dit :

    ha,ha,ha nous avons plusieurs étourderies / points en commun ! Âmes rebelles et désorganisées unissons nous !! Bonne journée Anne !!!

  18. Beah dit :

    Je suis aussi une éternelle étourdie et distraite qui perd des choses, parfois les retrouve…et parfois non 😦

  19. passtelle dit :

    Même chose… Appareil oublié dans un restau, m’en suis aperçue 10 km après. L’horreur absolue ces 10 km. Ils l’avaient récupéré et gardé à l’accueil, mais que j’ai eu peur ! Et c’est d’autant plus surprenant de ma part que je suis totalement parano avec mon matériel photo. Quand je le pose à mes pieds dans un restaurant ou un bar, j’enroule la lanière du sac autour de mon pied. Et là, je ne comprends pas encore ce qui s’est passé ! Mais ouf, ça s’est bien terminé.

  20. Pastelle dit :

    NB : J’aime beaucoup la seconde photo, pleine de charme.
    Et bien sûr plaisir de te voir avec ton amoureux !

  21. Inspired and pretty dit :

    Tu m’as bien fait rire Anne ! Mais au moins toutes ces mésaventures se sont bien terminées. Tu dois avoir un bon ange gardien !
    Ta première photo est ma-gni-fi-que ! Que c’est beau la verge d’or !
    Bonne fin de semaine !

  22. Anna dit :

    Oh my, Anne! I’m always afraid that I will do the same. Luckily, all is well. Should we attach a little chord to our wrists? Like kids with their mittens? 🙂
    Beautiful design and light in your images, as always!

  23. chatou11 dit :

    Bonjour Anne, je passais par là me demandant si je n’avais pas reçu la newsletter. Mais je vois qu’il n’y a pas eu d’autres étourderies… j’attends la suite avec impatience
    belle journée

  24. studio562614 dit :

    Bonjour Anne, Quel beau « header »..c »est vraiment l’automne’…

    Agnès

  25. Comme toujours, j’aime autant tes récits que tes photos, et surtout tes interjections sonores: « Gloups! » « Fiou!!! » Etc.

  26. haude dit :

    J’ai l’impression de me reconnaître dans le premier exemple, je fais pareil… comme je suis souvent toute seule, je me dis, personne n’est venu, je l’aurai entendu, j’entends tjs les autres.
    Souvent je me fais peur, mais j’ai déja perdu litre polarisant dans la rivière ainsi qu’un parasoleil, un autre également dans un port, ça me rager toutes ces maladresses.
    La photo de la terrasse est très belle et romantique.
    bon week–end

    • Anne Jutras dit :

      En Floride, j’ai failli perdre mon kit de filtre, je l’ai apperçu à la dernière minute. Je fais très attention maintenant, je regarde plusieurs fois pour m’assurer que je n’oublie rien. 😉

      Merci Haude!

  27. J’allais dire : ça y est , on peut rajouter une étourderie de plus, tu nous a oublié 😉
    Maisssssss je vois la réponse faite aux derniers commentaires qui datent de hier alors ouf 😀 ou plutôt comme tu dis fiouuuuuuu 😉 tu es là

    • Anne Jutras dit :

      Hihi! 😆 Salut Yoshimi!

      Vous oublier? Mais nooooonnnn, je suis trop attachée à ce blogue à vous tous et toutes! 😉

      J’étais déconnectée pour une semaine, ça fait du bien, ça permet de revenir mieux branchée… si seulement je n,avais pas attrapé la grippe avec une vilaine toux, ça serait beaucoup mieux. Le retour des billets est pour bientôt…

  28. coucoucanada dit :

    Tu peux pas savoir comme ça me fais du bien de me sentir moins seule. La plus grosse étourderie pour moi c’est l’année dernière en vacances a la mer. Un matin je vais prendre des photos de la plage, seule.Je change de lense et j’alterne entre ma wide angle et l,autre. Je m’amuse, je suis bien, puis je rentre. Le lendemain matin, je veux prendre une photo et je ne trouve plus mon deuxième objectif dans mon sac. Je cherche partout, je deviens livide. J’ai du le perdre sur la plage. ( je soupçonne alors que mon sac était mal fermé et je me revois sauter par dessus les vagues et essayant de capturer des rouleaux de profil. Ma lens a du tomber dans le sable ) . Bref je retourne sur la plage en question sans grand espoir et en pleurant .
    Je retrace mon parcours et après de longues minutes je retrouve ma lense sur les rocher plus haut. Je l’avais posée et oubliée là en changeant d’objectif . Elle a passée la nuit au vent et eaux embruns mais pas mouillée. Je l’ai mise dans un sachet de riz pendant jours ( pour absorber l’humidité éventuelle) .Quand enfin j’ai eu le courage de l’essayer , elle fonctionnait tout comme avant. Encore maintenant je m’en veux tellement de cette étourderie. Même si ce n’est que du matériel, je me dis que vraiment Mais ca tourne pas rond la haut dans mon cerveau !!!
    Mais allé, on va mettre cela sur le compte de la passion et de fait d’etre captivé par l’image devant nos yeux Que pour ta dernière étourderie, je dirai que tu devais etre captivée par ton chéri .
    Allé bisous ma Anne.

    • Anne Jutras dit :

      Ouf! Ton étoile était avec toi! Et je me sens moi seule dans mes étourderies… 😉

      Ce genre d’incident peut arriver à tout le monde, plus on est dans notre bulle, plus on a des chances d’être moins vigilant. Et pour ma dernière étourderie, tu as raison, l’amour nous fait perdre la tête… 😉

Une petit mot d'encouragement? ~ Leave Some Love

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s