Méli-Mélo de pensées

J’étais : un peu triste, mais j’ai chassé la grisaille et le soleil est revenu.

Je suis : certaine que quelque chose de BIG va se produire. Pourvu que ça ne me tombe pas sur la tête. 😉

Je vais : poursuivre mes recherches pour établir mon site web. Smugsmug semble intéressant. À suivre…

Je lis : trop de livres à la fois, mais celui auquel je m’accroche : Le grand saut (De l’inertie à l’action), je crois que l’auteur a écrit ce livre à mon intention.

J’ai vue : le film John Carter et j’ai adoré! Humour, action, des créatures étranges, une princesse, un héros, bref, on ne s’ennuie pas.

J’ai écouté : le CD de Adèle… bof… je ne suis pas impressionnée.

Je prévois : profiter du week-end avec mon chéri. Yes! Dimanche on annonce 20 degrés (bye bye botte, allôôôô sandale), petit déjeuner sur une terrasse, longue  marche main dans la main, le soleil sur nos visages et dans nos cœurs.

Et vous, qu’avez-vous de prévu ce week-end?

Mes 5 Sources d’Inspiration

Il neige, mais j’ai décidé de vous les partager quand même.  😉

1- La musique : pour moi, c’est essentiel. Presque vital. Lorsque j’écris, elle m’accompagne, les sons me guident et font valser les mots dans ma tête. Les phrases deviennent fluides. Si mes pensées sont introspectives, comme en ce moment, douceur et légèreté émaneront de mes choix musicaux.  Par contre, si je suis au gym ou fais le ménage, alors là, une musique carrément endiablée se fera entendre.

2- Les livres : de temps à autre, je m’évade dans un roman à saveur fantastique, oubliant entre les lignes  que ma réalité est tout à fait banale. D’autre fois, je consulte des ouvrages dont le contenu  nourrit mon âme. J’avoue avoir un faible pour les dictionnaires. Un jour, j’ai déniché chez un brocanteur un dictionnaire des sons. Vraiment cool à feuilleter.

3- Vos blogues : j’aime vous lire! Découvrir ce qui habite ou hante votre quotidien, me rapproche de vous. J’apprends à vous connaître. À tisser des liens. Je prends plaisir également à visiter ce lieu qui vous représente. J’observe la disposition de votre espace virtuel et m’en inspire pour décorer le mien. Quel en-tête affiche votre blogue? Quelles couleurs avez-vous choisies? Quelles photos? Faites-vous usage de boutons graphiques? Si oui, d’où proviennent-ils? Je suis une visuelle, alors ce sont des détails qui m’attirent et auxquelles je m’attarde. 😉

4- Marcher : quand je suis toute mêlée ou que les réponses à mes questions restent muettes, je vais prendre de l’air. On dirait des fois, qu’à trop chercher, on ne trouve pas. Faire le vide mental aide à ouvrir la porte aux nouvelles idées. Des projets créatifs me sont fréquemment venus de cette manière.

5- Scrapbooking: tiens, il y a longtemps que je n’ai pas pratiqué cette activité. J’ai l’intention de m’y remettre. J’aime collectionner des images de toutes sortes. D’ailleurs, j’ai une boîte de métal remplie de découpures de magazines. Des paysages, des maisons, des routes, des bouts de ciel, des fleurs, des mannequins vêtus élégamment, des textures, des mots. Bref, un méli-mélo de tout ce qui me plaît. Avec ces images, je crée un montage. J’invente mon avenir, me fixe des buts, précise mes intentions. Ce moment créatif me procure une grande détente.

Et vous, qu’elles sont vos sources d’inspirations? J’aimerais les connaître…

😀

Choisir Sa Destinée ~

Ces temps-ci, je suis à l’image de ce minuscule panneau de signalisation, je ne sais pas quelle direction prendre. Gauche? Droite? Je cherche, tourne en rond, me pose des questions. C’est l’histoire de ma vie! Pour m’aider à clarifier les la question, j’ai emprunté un livre, Le tableau de vie, d’Alain Williamson. Les livres m’ont souvent aidée à trouver des réponses. Ils deviennent un phare au milieu du brouillard. 😉

Un paragraphe m’a ébranlée dès les premières pages. Ébranlée est peut-être un grand mot,  je dirais plutôt secouée. Je l’ai relu quelques fois pour bien le saisir. Le voici :

… il n’y a pas un autre moment que l’instant présent. Décidez maintenant que vous changez votre vie, pas demain, pas un beau jour lointain, mais là, maintenant. Ne faites pas que souhaiter changer. Décidez-le. C’est le premier pas. Soyez consciente que si vous ne prenez pas maintenant cette décision, demain et après-demain seront comme aujourd’hui qui, lui, était comme hier.

Ouf! Entre choisir et décider, il n’y a qu’un pas à franchir.

J’ai créé cette image pour m’insuffler du courage. Si vous voulez l’utiliser comme fond d’écran, allez-y, on sera deux (ou plus) à chercher nos pas. 😉 Au fond, je sais quel chemin emprunter, mais je ne suis pas du genre à prendre des risques (prudente, la fille). Je dois y aller mollo.

On pourrait me surnommer Tortue ou Escargot, et ça m’irait comme un gant.

Parce que j’ai des doutes. Parce que certains jours j’ai une envie folle de foncer, mais je suis tétanisée à l’idée de le faire. Parce que j’ai besoin de courage. Parce que, parce que! Parce qu’à regarder mes pieds manucurer, sur le sable chaud de la Floride, ça me donne envie de vivre mes rêves. Et si c’était ça ma réponse? Vivre la vie de mes rêves…

Est-ce que ça ressemblerait à cette route tourmentée? Nébuleuse, mais lumineuse malgré tout.

Parce qu’au bout il y a ma destinée…

Sans dire un mot

J’ai un blanc. Total. Depuis tout à l’heure que je tourne en rond, cherche les mots pour raconter l’histoire derrière les photos. Pour m’inspirer, je me lève, regarde par la fenêtre, ce qui est complètement inutile; dehors, il fait noir comme le poêle. Je retourne m’asseoir. Pousse un lamentable soupir. Le vide trône dans ma tête. Me relève. Fait quelques bonds sur mon ballon d’exercice, excellent pour raffermir les fesses (sans blague, à force d’être assise devant un ordi, sans savoir quoi écrire, vos arrières ramollissent!).

Bon, où en étais-je avec mes divagations? Ça vous arrive d’avoir des moments où vous ne trouvez pas les mots? Pour dire les choses. Ces temps-ci, il me semble que ça m’arrive souvent. Peut-être ai-je envie de prendre plus de place, de m’affirmer, de partager mon opinion, et j’ignore comment y parvenir. Qui sait? 😉

Entre vous et moi, j’admire les gens volubiles. Leur aisance à dialoguer. Leurs phrases qui s’enchaînent à la queue leu leu. Je les admire, mais en même temps ça m’énerve. Ça m’énerve, parce que la plupart du temps,  je n’arrive pas à placer un traître mot. Enfin, si peu.

Je n’ai pas l’impression qu’à leurs yeux, je suis importante. Ça me donne un sentiment d’être quelconque… J’essaie d’éviter ça le plus possible. Donc, je m’entoure de gens avec qui j’ai une conversation enrichissante.

Pour que le vide ne se fasse pas trop sentir. 😉