Quand la compétition nuit à votre créativité

Nous vivons dans un monde où on nous encourage à toujours faire mieux, à exceller et à se démarquer. Notion de compétition axée sur la performance et le rendement, ça vous dit quelque chose?

Déjà à l’école on nous enseigne à être le meilleur, on nous accorde des prix d’excellence pour notre performance et on nous honore devant tous nos camarades avec une médaille bien méritée. Et quand on sort de l’école, le marché du travail nous accueille avec les mêmes principes. Une roue immuable.

Par contre…

Qui n’a pas vécu la frustration de ne pas réussir à se démarquer des autres? Qui n’a pas, une fois dans sa vie, ressenti la déception de ne pas être le meilleur? De ne pas être aimé pour qui nous sommes, et non pour nos réalisations?

Les clubs de photo n’y échappent pas. La compétition est bel et bien présente.

Les dirigeants, bien intentionnés, organisent des concours photo ayant pour mission de motiver les membres à présenter leurs meilleures œuvres. Des périodes d’échange sont également offertes, où les critiques (positives ET négatives) fusent dans le but d’aider les autres à s’améliorer.

Les personnes qui aiment relever les défis en éprouveront une grande satisfaction. D’autres, moins portés vers la concurrence, mais désireux de bonifier leur technique, trouveront le courage de s’exposer aux critiques. Certains, plus timides, n’oseront même pas participer de peur de ne pas être à la hauteur, d’être démolis par la critique.

Vous comprendrez qu’une telle affirmation me touche personnellement. Je ne me suis jamais sentie à l’aise dans les séances d’opinion où la critique devient le point déterminant pour peaufiner la technique du photographe derrière l’image. J’en avais d’ailleurs glissé un mot au Club photo dans lequel je suis membre. Mon intention était de faire évoluer les échanges sur un terrain de convivialité et de partage. Entre passionnés. Sans cette omniprésence de la compétition. On m’a répondu que les gens qui fréquentent le Club, sont là pour apprendre. En d’autres mots, la critique conserverait son trône.

Ainsi, peut-on améliorer sa technique photo, juste en partageant nos photos? Sans critique? Sans compétition? Seulement en posant des questions? Et en partageant nos connaissances?

J’affirme que oui!

Et vous, quels moyens avez-vous découvert pour améliorer vos photos? Racontez-moi, je suis très intéressée à vous lire!