Moment Magique

Quand je vais en Floride, je fais toujours un détour  vers  le quai de pêche. Pour la modique somme d’un dollar,  vous avez accès à la plateforme.  Outre la vue imprenable sur la mer, vous y rencontrez bon nombre de mouettes, goélands, bécasseaux et de  grands pélicans.  Une vie insoupçonnée grouille en ces lieux. C’est fou!


L’air salin chatouille vos narines, le vent folichon joue dans votre chevelure, du coup, une sensation d’ivresse vous envahit.  Un bonheur  simple et doux.

Si vous avez le cœur à socialiser, vous pouvez discuter avec les pêcheurs, ils se feront un plaisir de vous raconter leur dernière pêche. Émaillant leur histoire d’anecdotes cocasses. Ou  si vous êtes de nature discrète, comme moi, vous observez silencieusement. La caméra au coup. 😉

Soudain, dans ce bonheur tranquille, j’ai vu deux énormes pélicans percer le ciel gris.  Un peu malhabile, ils ont atterri derrière un pêcheur qui préparait des filets.  Sur leur promontoire préféré, les deux palmipèdes  gardaient un œil affamé sur leur pitance, s’étirant le cou de temps en temps. L’un d’eux m’a même fait l’honneur de poser pour moi. Trop cool!

Malheureusement, l’homme n’avait rien pour eux.

Mais pour moi, ce fut un moment magique. Que je n’oublierai jamais.

↔ ♥ ↔

← ♥ →

Voici un petit vidéo 😉

Sans dire un mot

J’ai un blanc. Total. Depuis tout à l’heure que je tourne en rond, cherche les mots pour raconter l’histoire derrière les photos. Pour m’inspirer, je me lève, regarde par la fenêtre, ce qui est complètement inutile; dehors, il fait noir comme le poêle. Je retourne m’asseoir. Pousse un lamentable soupir. Le vide trône dans ma tête. Me relève. Fait quelques bonds sur mon ballon d’exercice, excellent pour raffermir les fesses (sans blague, à force d’être assise devant un ordi, sans savoir quoi écrire, vos arrières ramollissent!).

Bon, où en étais-je avec mes divagations? Ça vous arrive d’avoir des moments où vous ne trouvez pas les mots? Pour dire les choses. Ces temps-ci, il me semble que ça m’arrive souvent. Peut-être ai-je envie de prendre plus de place, de m’affirmer, de partager mon opinion, et j’ignore comment y parvenir. Qui sait? 😉

Entre vous et moi, j’admire les gens volubiles. Leur aisance à dialoguer. Leurs phrases qui s’enchaînent à la queue leu leu. Je les admire, mais en même temps ça m’énerve. Ça m’énerve, parce que la plupart du temps,  je n’arrive pas à placer un traître mot. Enfin, si peu.

Je n’ai pas l’impression qu’à leurs yeux, je suis importante. Ça me donne un sentiment d’être quelconque… J’essaie d’éviter ça le plus possible. Donc, je m’entoure de gens avec qui j’ai une conversation enrichissante.

Pour que le vide ne se fasse pas trop sentir. 😉

Dépayser

Coucou, me voilà de retour! 😀

Une pause dans le sud bien mérité. J’avoue que,  côté photo, je ne me suis vraiment pas forcée. J’ai même paressé. Ouep! Rien de tel, pour la créativité, que de se la couler douce pendant quelque temps.

Je vous présente quelques clichés que j’ai pris alors que je n’étais pas en compagnie des poissons. 😉

Coucher de soleil dans les Keys, Floride. Exotique!

Une douce lumière à savourer à petit feu.

😉

La nuit, la mer vous berce…

On repart dans le Sud?

Jour 319 ~ Are You Coming?

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

On voyant ces piquets flanqués comme des soldats, et ce fil de fer qui s’entortille au-dessus d’eux, on se demande…

Par delà la forêt, où mène ce chemin?

Je l’ignore et, vous savez quoi?  Je ne sais pas si j’ai envie de le savoir…

Jour 311 ~ Ciel d’outre-monde…

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Une photo ressuscitée de ma collection urbaine.  On dirait bien une image provenant d’un autre monde. Mais il s’agit bien de Montréal, plus précisément d’Habitat 67.  En passant devant ces immeubles, j’ai remarqué le ciel parsemé de nuages. Je me suis donc empressée de faire quelques clichés.