Que contient mon sac photo? (In my bag)

 I truly believe that when we feel fear about something – along with those butterflies – it’s a signal that we’re ready to stretch and grow. All that activity going on in your head- how exciting! There’s that wonderful quote in “The Artist’s Way” that says “leap, and the net will appear”. Believe it will be so:) ~ Carla 

Dans mon sac photo il y a :

1-      Un élastique à cheveux – bon, si vous êtes un gars, cet accessoire vous sera totalement inutile. Par contre, si vous êtes une fille avec de longs cheveux, ce gadget est un must.

2-      Une bouteille d’eau,  l’été. – L’hiver, des chauffes mains.

3-      De la gomme à mâcher – pour apaiser ma soif… quand j’oublie ma bouteille d’eau.

bag, sac photo, gear, équipement, photo, conseil, truc et astuce

4-      Un sac de noix – pour les petites fringales.

5-      Du chasse moustique – Au Québec c’est pratiquement indispensable. Sinon, je vais me gratter pendant des jooooours. Ou pire, je vais écourter la session photo, ce qui n’est pas souhaitable.

6-      Une batterie de rechange – pour contrer les pannes en pleine prise de vue.

ombre, parc yamaska, sac photo, gear, équipement, conseil, truc et astuce

Anne Jutras – Autoportrait, Parc de la Yamaska

7-      Des épingles à couche – afin de maintenir, hors de votre champ de vision, les branches indésirables.

8-      Un imperméable – rien de tel que de devoir se réfugier à l’abri de rien quand le déluge vous tombe sur la tête.

9-       Un sifflet – au cas où je me perdrais en forêt (si vous êtes du sexe masculin, n’allez pas imaginer que vous êtes immunisé contre ce genre d’incident. Voir ici.

feuille, conseil, truc et astuce, anne jutras, photo, photographe, bromont

Anne Jutras

10-      Des filtres dégradés neutres – pour harmoniser la luminosité du ciel avec le reste du paysage.

11-      Ma 50 mm f1.8 et ma macro – deux objectifs dont je ne peux me séparer.

12-      Et finalement,  mon appareil photo – de toute évidence!

Et vous? Quel item ne quitte pas votre sac photo?

Vous désirez poursuivre votre lecture? Voici quelques suggestions :

Éclairci ou assombrir un sujet

10 raisons pour prendre des photos avec votre téléphone

Comment sauvegarder une photo pour le web?

RAW versus JPEG

Ma liste de projets

Mon père me disait souvent que les choses viennent quand elles sont prêtes et qu’elles ont mûri tranquillement, sans parfois qu’on s’en rende compte et là, ça émerge plus précisément … et il faut faire … ça s’affinera peu à peu, mais tu es bien partie … exprimer ses pensées, ses doutes, ses envies, c’est déjà être en chemin ! ~ Marithé , Aux couleurs de Marithé

Ce qui s’est passé avant…

–          Pas fait de photo avec mon reflex autant que j’aurais souhaité

–          Mon téléphone mobile a pris effrontément la place

–          Leçon apprise : ce n’est pas l’appareil qui crée l’image, mais le photographe.

–         Vous ne me croyez pas? Aller faire un tour  ici

–          Suivre le cours de « Photo Meditations » avec Susannah Conway

–          Ce cours me fait apprécier les photos qui illustrent la vie

–          Participation au projet « The August Break » – «  La Pause du mois d’août »

–          Beaucoup de solitude, de période seule; moment propice à l’élaborer de projets

Écriture du matin

–          Cette solitude, parfois bienfaisante, parfois pesante, m’a amenée vers un exil intérieur

–          Je rêve de personnaliser mon blogue, d’avoir un style bien à moi

–          Des idées de grandeur me trottent en tête (e-book, cours en ligne, calendrier, etc.)

–          Je me demande qui pourra m’aider à les concrétiser…

–          Je cherche, cherche, cherche…

–          Perds mon temps sur le net 

Bromont, lever de soleil, envolée, liberté, introspection,

Brume et bonheur matinale

–         Je découvre Marie TV

–         Hum… Hum… Je poursuis mes recherches…

–          Eureka! J’ai trouvé la perle rare!

–          J’écris mon scénario de vie idéale

bromont, brume, matin, graminé, soleil, contre-jour

Un jour viendra… où le rêve rejoindra la réalité.

Ce qui s’en vient…

–          Des photos, des photos, des photos  😉

–          Une exposition au CINLB (novembre) à Granby, Qc, Canada

–          Un look revampé (mi-novembre)

–          À chaque début de billet, je citerai un commentaire qui m’a touchée

–          Des entrevues

–          Des listes de toutes sortes

–          Exercices ludiques pour sortir de sa zone de confort

Vous sortirez des buissons, je vous le promets!

–          Un an de partage : vivre de sa passion : fabulation ou réalité?

–          Autopsie d’une vision : le « behind the scene » d’une prise de vue

–          Préparation d’un cours en ligne : sujet à déterminer (Vous avez des suggestions? écrivez-moi!)

–          Mettre à votre disposition un calendrier avec une feuille de route pour l’année 2013

Et vous, cher lecteur, lectrice, vous avez des projets en vue?

Comment sauvegarder une photo pour le web?

Vous arrive-t-il de poster une photo sur le web (ou sur votre blogue) et dont la netteté semble insuffisante? Ou encore que les couleurs sont soudainement fades? Alors que sur votre écran tout paraissait parfait. C’est que d’une part, vous n’avez pas ajouté suffisamment de netteté à votre image et, de l’autre, elle n’est pas enregistrée dans la bonne espace couleur pour le web.  Du Chinois? Heu… Pas de panique,  je vous explique à l’instant!

Adobe RVB est un espace de couleur plus large et nuancé que plusieurs photographes professionnels utilisent. Le web ne supporte pas cette espace de couleur, il faut donc convertir votre image dans l’espace colorimétrique sRVB.  Si vous photographier en JPEG, il a de bonne chance que vos photos soient déjà dans la bonne espace couleur. Sinon, vous devez convertir le profil de votre image dans la bonne source couleur.

Une fois exécuté, vous pouvez passer à l’étape suivante, la netteté.

Pourquoi?

Parce qu’une image, dans sa dimension originale, révèle la finesse des détails.  Lorsqu’elle est réduite (redimensionnée pour le web), les menus détails sont atténués.  Il faut donc accentuer le piqué de l’image.

Les dimensions utilisées sont entre 800px et 1024px qui correspondent à la plupart des résolutions d’affichages sur les écrans d’ordinateurs.

Voici comment je procède (dans photoshop) :

  1. Avant toute chose, je sauvegarde une photo dans sa dimension originale.
  2. Ensuite, dans la résolution de l’image, je réduis à 150ppi
  3. Puis, je rajoute de la netteté une fois ou deux
  4. À ce point-ci, la netteté de l’image va paraître exagérée, n’en tenez pas compte
  5. Je réduis la résolution à 72ppi
  6. Vérifie que la netteté me convient.
  7. Parfois, je rajoute encore de la netteté, d’autre fois, j’en enlève.
  8. Je visionne la photo en taille réelle, si elle est trop grande, je réduis à 800px.
  9. Je sauvegarde une deuxième copie que j’identifie avec le terme WEB
  10. Et le tour est joué!

Bon, j’espère que je n’oublie rien. Évidemment, je fais toutes ces étapes dans photoshop. Si vous avez des questions, vous savez quoi faire.

😉

Des paysages S.V.P.

Bon, depuis quelque temps, j’ai l’impression de  photographier exclusivement de la macro. Comme si l’infiniment petit m’avait complètement envoûter. Me faisant oublier, du coup, le monde qui m’entoure.

Faut dire que c’est facile de partir avec son objectif macro, effectuer quelques pas, voire se diriger dans sa cour et s’attarder sur un petit carré de verdure.  S’y perdre. L’espace de pluuuuusieurs minutes! 😀

Je me suis secouée et je suis sortie de ma bulle afin de vous offrir en grande primeur des paysages.

Profitez-en, ça ne durera pas longtemps. (EXIF disponible en glissant la souris sur l’image)

↑ Lorsque j’ai aperçu la formation nuageuse, j’ai immobilisé mon véhicule et je me suis aventurée dans le champ. J’ai attendu (plusieurs minutes) que le soleil sorte d’entre les nuages avant de prendre le cliché. ↑

↑ J’empruntais ce sentier pour me rendre au sommet de la montagne.  Le jeu de lumière et d’ombre créé par les fougères m’ont séduite. Mais c’est une scène énormément difficile à capturer, étant donné l’écart de la dynamique des valeurs (ombre et lumière). J’ai fait plusieurs essaies avec filtre et sans filtre. Finalement, ce sont les photos sans filtre que j’ai fusionnées dans PhotomatixPro. ↑

↑Parfois, une seule image suffit, comme celle-ci. Pseudo HDR dans photomatixPro. ↑

Ici, j’ai délibérément conservé la couleur bleutée de l’image qui reflète bien la brume du matin. Fait cocasse : je viens tout juste de réaliser que j’ai pris cette photo à F1.8… O_o ce qui n’est pas idéal pour une photo de paysage. Comme j’avais ma 50mm f1.8 et que j’aime bien photographier à cette ouverture, pour la douceur de son rendu, j’ai dû oublier.

Sacré photographe! 😉

Ombre et Lumière

Voici quelques images prisent depuis les dernières semaines. Le défi qui revient souvent en photo, c’est de capturer la lumière et les ombres de façon harmonieuse. Une fois sur deux (le calcul est facile),  il faut faire un choix : La lumière? Ou les ombres?

Au frontière de la nuit

Humm… cruelle question, me direz-vous. Pas facile à réaliser. Notre vue discerne aisément toute la gamme dynamique de la scène et on voudrait bien pouvoir tout prendre dans notre carte mémoire. Si vous  prenez plusieurs clichés et de les combiner dans photoshop, vous allez obtenir quelque chose d’intéressant.

Mais vous pouvez aussi faire preuve d’originalité et mettre l’accent sur l’une ou l’autre des valeurs dominantes de votre image. Est-ce la lumière? Ou les ombres? Faites votre choix.

Sacrifier l’un ou l’autre et tirer profit de leur complémentarité.

Une robe de mariée prend son envol… où est la mariée?

On the edge

Illumination

Croissant de lune rêveuse

Après La Pluie Le Beau Temps

Qu’est-ce qui me rend heureuse?

Le chaleur bienfaisante du soleil

Anticiper un arc-en-ciel

Courir après

Et le voir s’élever dans le ciel!

Entendre les oiseaux

Admirer la panoplie de verts qui s’éveillent au printemps

Grimper la montagne et sentir battre mon cœur à tout rompre

Écouter la pluie tomber

Regarder un papillon voltiger

Observer une abeille butiner

Sentir le vent sur ma peau

Un pique-nique

Prendre le petit déjeuner avec mes filles

Quand mon chum me prend la main

Me donne un baiser

Me souris tendrement…

Me dit je t’aime!

Et vous? Qu’est-ce qui vous rend heureux?

Naissance d’un Projet

L’automne dernier, la boutique-cadeaux « Ema Rose » ouvrait ses portes au cœur du vieux village de Bromont. Lors d’une visite,  j’y ai laissé une de mes cartes d’affaires, proposant à la propriétaire d’exposer mes cartes postales dans sa boutique.

J’ai poursuivi mon chemin, oubliant un peu ma proposition… et ce projet.

Il y a un mois, un coup de fil de la propriétaire m’a rappelé cette rencontre. Fort intéressée, elle souhaitait me rencontrer pour faire une sélection d’images destinées à la vente dans sa boutique. Il n’en fallait pas plus pour réveiller l’entrepreneure en moi. 😉

À présent, vous pouvez trouver de mes images chez Ema Rose, soient sous forme de cartes postales ou de cartes de souhaits. Chouette non?

Cliquez sur les images pour les agrandir.

↓ Église de Bromont lors d’un matin frisquet. 😉 ↓

↓ Village de Bromont, Qc, Canada ↓

↓ Couché de soleil sur la ferme équestre Lombart, Bromont, Qc, Canada ↓

↓ C’est moi! ~ It’s me! ↓

Dent-de-Lion

Tout d’abord, j’aimerais vous dire merci. Vos messages d’encouragement émis lors de mon billet précédent, m’ont profondément touchée. Bloguer n’a jamais été aussi significatif, aussi puissant. Vous paroles m’ont donné l’impression que vous étiez juste là, à mes côtés, me tenant la main et me réconfortant.

Je vous remercie. Du fond du cœur. ♥

♠ ♠ ♠

Samedi dernier, j’avais planifié photographier un superbe paysage au coucher du soleil. Finalement, le paysage n’avait rien de superbe et le ciel, dépourvu de nuages, s’annonçait fade.

J’ai donc troqué mon grand-angle pour mon objectif macro et je me suis penchée au sol. Les pissenlits ont eu droit à toute mon attention. C’est fou comme un sujet aussi banal peu devenir passionnant quand la lumière s’y prête. 😀

♠ ♠ ♠

♠ ♠ ♠

♠ ♠ ♠

♠ ♠ ♠

♠ ♠ ♠

Bonne semaine à tous et toutes! ♥

Have a great weak everyone! ♠

En avril, ne t’allège pas d’un fil

La nature se réveille tout doucement et moi aussi. Je suis encore toute endormie, c’est sans doute les effets secondaires de l’hiver.  Qui s’ééééé-tiiii-re. Vous l’aurez deviné, la chaleur tarde à venir. On se demande si le printemps ne s’est pas égaré en chemin. Ou pire, disparu dans le triangle des Bermudes. 😉

J’écris ces lignes et j’ai une vague impression de déjà vu. Tous les printemps, on radote la même rengaine.  Mais comme dit l’adage, en avril ne te découvre pas d’un fil ; en mai, fais ce qu’il te plaît.

En attendant de changer de refrain, je vous offre ces quelques images prises en fin de journée. Les couleurs, timides, commencent à parer le paysage d’un beau vert tendre.

↔ ◊ ↔

↓ Complicité entre moi et ma 50mm f1.8 😉

Tomber en amour! ~ Falling in love!

J’ai fait l’acquisition d’un nouvel objectif, un 50mm F1.8. Tout le monde, dans le milieu photo, s’accorde pour dire que c’est une lentille indispensable. Surtout en portrait.

D’accord, le portrait n’est pas ma spécialité, mais il n’est jamais trop tard pour ajouter une corde à son arc. Ou pour apprendre (lire sortir de sa zone de confort).

J’ai d’abord hésité entre un zoom grand-angle de Tokina 11-16mm F2.8 pour Nikon et un Nikon 10-24mm F3.5-4.5G. Lorsqu’on m’a dit le prix, mes yeux se sont agrandis et mon cœur a raté une pulsation.  Après une réflexion d’une micro seconde, j’ai opté pour la 50mm F1.8. Sans aucun regret!

Dites-moi, peut-on tomber en amour avec un objectif? Si vous m’aviez posé la question il y a deux semaines, je vous aurais répondu tout de go : ben, voyons donc!

Aujourd’hui, je peux affirmer que oui!

← ♥→

← ♥→

← ♥→

← ♥→