Comment la photographie peut vous aider à réduire votre stress?

 “Cueilles la moindre étincelle et savoure” ~ Valérie, commentaire provenant de ce billet.

Vous arrive-t-il de vous sentir dépassé par les évènements? D’avoir tant de trucs à réaliser que vous ne savez plus par où commencer?  Ou encore, d’avoir un seul projet qui vous tient à cœur, mais vous ignorez totalement comment vous y prendre pour le mettre à terme? Vous causant un stress.

Dernièrement, c’est ce qui m’est arrivé. Pour ma part, j’avais l’impression d’avoir entrepris trop de projets de front et je me sentais dépassée. Je ne m’en plains pas. Lorsque vous avez un objectif à atteindre, les efforts et les sacrifices déployés en valent la peine. D’ailleurs, rien ne se concrétise à regarder la télévision.  En tout cas, pas pour moi. La manifestation commence par l’action. C’est le premier pas vers la réalisation de votre projet.  Rêver ne suffit pas. Apparemment. 😉

Anne Jutras

Toujours est-il que je ressentais un malaise. Un nœud s’était formé au niveau du plexus. J’avais beau respirer, me détendre, ne pas y accorder d’attention, rien n’y faisait. Le stress était toujours présent.

C’est là que j’ai décidé d’aller faire de la photo. Un moyen infaillible pour me détendre. Quand je suis en mode photo, les soucis s’estompent.

Anne Jutras

Au début, j’ai un peu de difficulté à me détendre. Je cherche un beau paysage, ma vue englobe tout, mais rien n’est digne d’intérêt. Après quelques tentatives, j’abandonne l’idée de rapporter des images-trophées (genre paysage grandiose) et je pense à moi, à ce qui me ferait plaisir. Je me laisse imprégner par les lieux, portant attention aux détails, à ces petits riens qui n’attirent l’attention de personne, mais que j’aime explorer.

Je m’accroupis sur une talle de fleurs et la magie opère…

Anne Jutras

C’est souvent dans la banalité des choses que la beauté rayonne. Parce que notre vision s’agrandit, voyageant au-delà des apparences. Pénétrant l’infiniment petit vers un monde beaucoup plus grand. À ce moment-là, nous sommes en contact avec ce qu’il y a de plus précieux, nous-mêmes.

Anne Jutras

Avez-vous déjà remarqué comment la photographie nous aide à nous centrer sur le moment présent? Comme une méditation. Le passé s’évapore, le futur disparaît, pour céder la place à l’instant présent.

Anne Jutras

 ©Anne Jutras, Photographe

Anne Jutras

 ©Anne Jutras, Photographe

Anne Jutras

Et vous, vous arrive-t-il d’utiliser la photographie pour échapper à un stress passager?

Et d’en ressentir les bienfaits?

Partagez-le-moi, j’aimerais lire vos anecdotes. 🙂

Vous voulez poursuivre votre lecture? Voici quelques suggestions :

Mes dix moments de gratitude

Être à l’écoute

Suivez votre bonheur

Choisir sa destinée

Il était une fois la vie : en six mots…

 “la Vie vaut la peine d’être vécue quand on l’a vécue comme on a voulu….” ou comme on a pu. Quelque soit notre Bonheur c’est ce que l’on peut se souhaiter quant aux multiples difficultés de la Vie, alors Heureux celui qui les prend avec Philosophie….
Allez bon chemin sur le quotidien moi je le prends au fur et à mesure et ça suffit à mon Bonheur…puisses-tu trouver ton bonheur. ~ Hervé a écrit ce message dans ce billet-ci.

 Résumer sa vie en six mots, est-ce possible?

Apparemment, oui.

Après avoir organisé un concours de biographie en six mots, la revue en ligne Smith les a regroupées dans un livre dont le titre a été donné par la gagnante du concours :

Not quite what I was planning!  Traduction : Pas exactement ce que j’avais planifié!

112mm – ISO200 – F6,3 – 1/200 – mesure pondérée centrale

Pour résumer sa vie en six mots ça prend tout un esprit de synthèse.
Résumer un roman c’est laborieux, alors imaginez une vie…
En se laissant allez à la simplicité, on peut y arriver.

↔ ♥ ↔

Voici quelques petites phrases qui en disent bien long sur la vie de leur auteur.

–          Née en Haïti, élevée au lac Saint-Jean.

–          Je suis morte à ma naissance.

–          La meilleure défense c’est l’attaque.

–          Je veux toujours plus de confiture.

–          Je cherche encore le mode d’emploi.

–          Go Nordiques go…oups, Go Habs go.

–          Ma vie comme un dimanche après-midi.

–          Né à Ste-Béatrix. Parents normaux. Dommage.

–          Matelas à vendre, côté gauche comme neuf.

–          Plus de sexe, moins de sudoku.

–          Fuck l’humanité, sauvons la planète.

–          Pas encore de la maudite neige!

La mienne serait : Je choisis mes rêves et les réalise

Comment résumeriez-vous la vôtre?
En six mots…
😀

Trucs et astuces pour photographier de belles photos d’automne

29mm – ISO 200 – f1,8 – 1/60 – mesure pondérée centrale

L’automne est officiellement entamé, les arbres arborent des couleurs flamboyantes. Nos yeux, éblouis, savourent chaque parcelle de beauté. On se tient aux aguets, prêt à mitrailler tout ce qui nous passe sous le nez.

Je vous offre donc quelques trucs et astuces pour immortaliser l’une des plus saisons de l’année. Et en tirer le maximum de satisfaction. 😉

Le temps idéal pour partir à la chasse photographie est tôt le matin ou 2 heures avant le coucher du soleil, éviter la lumière dure du midi, elle enlève toute texture et rend le paysage terne. En matinée, la rosée (qui parfois se transforme en givre) ajoute un élément intéressant.

70mm – ISO 100 – f16 – 1/10 mesure multizone

Si la pluie se met de la partie, dites-vous qu’elle sature les couleurs, pensez à utiliser un polarisant pour éliminer les reflets et enrichir vos couleurs (le ciel comprit). Apportez un petit chiffon pour essuyer les gouttes d’eau sur vos objectifs.

En mode macro, les gouttelettes d’eau accrochées au feuillage serviront à créer des ronds de lumières, mieux connues sous nom de bokeh. Si le soleil est en arrière-plan, l’effet sera des plus spectaculaires.

ISO 400 – f4 – 1/1250 – mesure spot

Les journées nuageuses, malgré leur mauvaise réputation, rehaussent les couleurs. Évitez par contre les pans de ciel blanc, ça titille notre regard qui est porté à s’y accrocher.

29mm – ISO 100 -f11 – 1/10 – mesure spot

La brume crée de beaux atmosphères. Faites du repérage et lorsque la brume se pointe, partez en direction de vos endroits favoris.

18mm – ISO 100 – f22 – 1.8 – mesure pondérée centrale +,5

Portez une attention particulière aux feuille isolées sur des branches, la lumière diaphane qui émanent derrière elles. Ou encore des taches de couleur qui contraste joliment les unes contres les autres.

50mm – ISO 400 – f2.2 – 1/640 – mesure pondérée centrale

170mm – ISO 250 – f5,6 – 1/60 – mesure spot

50mm – ISO 400 – f2,5 – 1/3200 – mesure spot

Les lacs deviennent des points d’intérêts, observez les couleurs s’y miroiter.

18mm – ISO 200 – f11 – 1/30 – mesure pondérée centrale

Amusez-vous à trimballer une feuille et à lui donner divers décors.

20mm – ISO 400 – f2,8 – 1/20 – mesure pondérée centrale

😀

20mm – ISO 400 – f2,8 – 1/40 – mesure pondérée centrale

😉

18mm – ISO 200 – f16 – 1,5 – mesure multizone

Donnez libre cour à votre imagination, regardez en bas, en haut, au sol, dans les airs, couchez-vous, grimpez, n’ayez pas peur d’explorer votre environnement.

🙂

60 macro – ISo 250 – f3,2 – 1/200 – mesure multizone

Bonne photo! ~ Happy shooting!

😀

Macro folie : Let it bee!

Cette fois-ci, j’ai pris le temps de me rendre au jardin communautaire, contrairement à ce billet-ci. De belles découvertes m’attendaient. Par contre, le vent a insisté pour m’accompagner. Quel impoli! J’ai dû abandonner plusieurs prises de vue à cause de lui. Malgré les bourrasques de monsieur Vent, j’ai réussi quelques jolis clichés. 😛

60macro – ISO 250 – F5 – 1/125 – Mesure Spot

Oubliant le vent et ses sauts d’humeur, je me suis réfugiée au sol.  La tête sous une ombrelle de fleurs, je me suis laissée emporter par leur beauté.

60 macro – ISO250 – F3,2 – 1/3200 – Mesure Pondérée Centrale

Puis, j’ai changé de direction, et je me suis attardée auprès des abeilles qui s’affairaient à butiner. Fait étonnant, ce bourdon a les ailes abîmées et ne semblait pas s’en incommoder. Le travail avant tout!

60macro – ISO 250 – F3,5 – 1/640 – Mesure Spot

Chez Magda

Que contient mon sac photo? (In my bag)

 I truly believe that when we feel fear about something – along with those butterflies – it’s a signal that we’re ready to stretch and grow. All that activity going on in your head- how exciting! There’s that wonderful quote in “The Artist’s Way” that says “leap, and the net will appear”. Believe it will be so:) ~ Carla 

Dans mon sac photo il y a :

1-      Un élastique à cheveux – bon, si vous êtes un gars, cet accessoire vous sera totalement inutile. Par contre, si vous êtes une fille avec de longs cheveux, ce gadget est un must.

2-      Une bouteille d’eau,  l’été. – L’hiver, des chauffes mains.

3-      De la gomme à mâcher – pour apaiser ma soif… quand j’oublie ma bouteille d’eau.

bag, sac photo, gear, équipement, photo, conseil, truc et astuce

4-      Un sac de noix – pour les petites fringales.

5-      Du chasse moustique – Au Québec c’est pratiquement indispensable. Sinon, je vais me gratter pendant des jooooours. Ou pire, je vais écourter la session photo, ce qui n’est pas souhaitable.

6-      Une batterie de rechange – pour contrer les pannes en pleine prise de vue.

ombre, parc yamaska, sac photo, gear, équipement, conseil, truc et astuce

Anne Jutras – Autoportrait, Parc de la Yamaska

7-      Des épingles à couche – afin de maintenir, hors de votre champ de vision, les branches indésirables.

8-      Un imperméable – rien de tel que de devoir se réfugier à l’abri de rien quand le déluge vous tombe sur la tête.

9-       Un sifflet – au cas où je me perdrais en forêt (si vous êtes du sexe masculin, n’allez pas imaginer que vous êtes immunisé contre ce genre d’incident. Voir ici.

feuille, conseil, truc et astuce, anne jutras, photo, photographe, bromont

Anne Jutras

10-      Des filtres dégradés neutres – pour harmoniser la luminosité du ciel avec le reste du paysage.

11-      Ma 50 mm f1.8 et ma macro – deux objectifs dont je ne peux me séparer.

12-      Et finalement,  mon appareil photo – de toute évidence!

Et vous? Quel item ne quitte pas votre sac photo?

Vous désirez poursuivre votre lecture? Voici quelques suggestions :

Éclairci ou assombrir un sujet

10 raisons pour prendre des photos avec votre téléphone

Comment sauvegarder une photo pour le web?

RAW versus JPEG

Ma liste de projets

Mon père me disait souvent que les choses viennent quand elles sont prêtes et qu’elles ont mûri tranquillement, sans parfois qu’on s’en rende compte et là, ça émerge plus précisément … et il faut faire … ça s’affinera peu à peu, mais tu es bien partie … exprimer ses pensées, ses doutes, ses envies, c’est déjà être en chemin ! ~ Marithé , Aux couleurs de Marithé

Ce qui s’est passé avant…

–          Pas fait de photo avec mon reflex autant que j’aurais souhaité

–          Mon téléphone mobile a pris effrontément la place

–          Leçon apprise : ce n’est pas l’appareil qui crée l’image, mais le photographe.

–         Vous ne me croyez pas? Aller faire un tour  ici

–          Suivre le cours de « Photo Meditations » avec Susannah Conway

–          Ce cours me fait apprécier les photos qui illustrent la vie

–          Participation au projet « The August Break » – «  La Pause du mois d’août »

–          Beaucoup de solitude, de période seule; moment propice à l’élaborer de projets

Écriture du matin

–          Cette solitude, parfois bienfaisante, parfois pesante, m’a amenée vers un exil intérieur

–          Je rêve de personnaliser mon blogue, d’avoir un style bien à moi

–          Des idées de grandeur me trottent en tête (e-book, cours en ligne, calendrier, etc.)

–          Je me demande qui pourra m’aider à les concrétiser…

–          Je cherche, cherche, cherche…

–          Perds mon temps sur le net 

Bromont, lever de soleil, envolée, liberté, introspection,

Brume et bonheur matinale

–         Je découvre Marie TV

–         Hum… Hum… Je poursuis mes recherches…

–          Eureka! J’ai trouvé la perle rare!

–          J’écris mon scénario de vie idéale

bromont, brume, matin, graminé, soleil, contre-jour

Un jour viendra… où le rêve rejoindra la réalité.

Ce qui s’en vient…

–          Des photos, des photos, des photos  😉

–          Une exposition au CINLB (novembre) à Granby, Qc, Canada

–          Un look revampé (mi-novembre)

–          À chaque début de billet, je citerai un commentaire qui m’a touchée

–          Des entrevues

–          Des listes de toutes sortes

–          Exercices ludiques pour sortir de sa zone de confort

Vous sortirez des buissons, je vous le promets!

–          Un an de partage : vivre de sa passion : fabulation ou réalité?

–          Autopsie d’une vision : le « behind the scene » d’une prise de vue

–          Préparation d’un cours en ligne : sujet à déterminer (Vous avez des suggestions? écrivez-moi!)

–          Mettre à votre disposition un calendrier avec une feuille de route pour l’année 2013

Et vous, cher lecteur, lectrice, vous avez des projets en vue?

La Pause du Mois d’Août no1

The August Break ~ Bon, alors, qu’est-ce que c’est que cette chose? C’est une idée lancée par Susannah Conway. Comment ça fonctionne? Vous partagez une photo (ou plus) sur votre blogue – du lundi au vendredi, ou chaque jour. Bref, quand le cœur vous en dit.  Avec n’importe quel type d’appareil photo : reflex, compact, Polaroid (oui, oui, ça existe encore), Holga, iPhone (un de mes choix), argentique ou numérique – anything goes!

Pendant tout le mois d’août!

Pas de pression. Seulement du plaisir. Le plaisir de regarder le mois d’août à travers votre objectif et de saisir  ces moments uniques qui embellissent notre vie. Et oublier un peu la pression que peut causer la tenue régulière de billet sur notre blogue.

Où est la pause, si vous devez poster tous les jours? Notez que rien ne vous oblige à publier une photo,  vous le faites si vous en avez envie, au moment où cela vous convient. Un point c’est tout. Mais la vraie pause et que vous n’écrivez rien.  Vous vous reposez des mots. Vous les laissez se prélasser dans votre tête. Laissant place à l’imaginaire…

Donc, voici mes photos du jour. Je me suis laissée emporter. lol Pas certaine que je serai aussi prolifique chaque jour. On verra…

← ♥  →

← ♥  →

Une hirondelle dans les vignobles

Un œil à mon horloge suffit pour m’indiquer qu’il est l’heure de quitter la maison. 19 h. Ça me donne juste assez de temps pour me rendre à destination (même si j’ignore où… j’aime les surprises). Je prends mes effets et hop! je suis partie.

Comme une hirondelle déployant ses ailes, goûtant sa liberté.

Pendant que le vent s’infiltre délicieusement par les vitres baissées de ma voiture, le soleil, de son côté, entame sa descente vers l’horizon. De gros nuages bouffons ornent le ciel bleu. La lumière déclinante du jour, embellit tout. Elle sculpte le moindre objet insignifiant, banal, l’enveloppant d’une cape dorée.

Aucun sujet n’est mis de côté. C’est comme si une fée d’un coup de baguette magique transformait ce qui, quelques heures plus tôt n’avait aucun intérêt, en une œuvre d’art.

Même mon ombre prend des allures de conquérant sur ce gazon tout rayonnant.

C’est bien simple, tout est beau! Mes yeux s’en réjouissent. Mon cœur se délecte de ce moment riche en couleur. Quelques conducteurs, empressés de retourner au bercail, éclatent ma bulle à l’occasion. Certains me donnent la désagréable impression de vouloir fusionner avec ma voiture.

Pfff! On n’est pas à 4 h du matin, ça paraît! Les routes sont pas mal plus fréquentées.

Je respire un bon coup, ne me laisse pas distraire par ce qui se passe derrière. L’important est devant soi. Comme dans la vraie vie, right? 😉

Je reprends contact avec la beauté du paysage. Apprécie le vent qui ébouriffe mes cheveux. Maintenant je sais où je m’en vais.

Je suis une hirondelle qui explore. Qui bâtit sa vie. À grand coup d’aile. Et de liberté!

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Vignoble Gagliano, Dunham, Québec, Canada

10 raisons pour prendre des photos avec votre téléphone

  1. Vous attendez (p.a.t.i.e.m.m.e.n.t) que le soleil se couche. Pour tuer le temps, vous prenez une photo de votre attirail.

 ← ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ →

2. La vue d’un immense champ de fleur vous éblouit, d’un geste leste et rapide vous en immortalisez sa beauté.

← ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ →

3. La soirée se prête à une balade, le ciel affiche ses plus belles couleurs. Évidemment, votre kodak est resté dans le placard de la maison. Fichtre! Votre téléphone vient à la rescousse!

← ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ →

4. Des arbustes remplis de framboises sauvages vous font saliver. Votre chéri se porte volontaire (au péril de sa vie) pour vous en cueillir quelques-unes. Difficile de résister!

← ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ →

5. Parfois, les lieux respirent la tranquillité, mais il y manque une touche humaine. Chéri devient modèle et, du coup, l’image se transforme en souvenir mémorable.

← ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ →

6. Vous découvrez un lieu secret que vous partagez avec votre fille, en visite chez vous. Ce moment est privilégié. Unique. Le téléphone, lui, devient le prolongement de votre ressentie.

← ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ →

7. Votre fille retourne chez elle et vous souhaitez échanger des idées de recette. Mais elle demeure loin.  Très loin. Comment y parvenir? Une image vaut mille mots, non?

← ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ →

8. Vous empruntez un sentier lumineux bordé de fougère légère, une envie irrésistible vous assaille de le prendre en photo.

← ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ →

9. Vous êtes à pied, soudain le ciel s’alourdit de nuages menaçants, l’orage s’apprête à s’abattre sur vous. Uniquement! Malheureusement, personne ne vous croira. Pfff! Sauf si vous prenez une photo. Et clic!!!

← ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ ←→ ♥ →

10. La solitude, à l’occasion, prend ses aises…  Impossible de la chasser. La seule façon de s’en départir est d’en tirer profit. Créez une image pour exprimer votre mélancolie et aussitôt le poids de cette même solitude s’allègera.

Allez, ne soyez pas timide, trouvez-vous des raisons convaincantes (ou pas )

et faites travailler votre téléphone!

😀

On The Road Again

Vous arrive-t-il d’avoir envie de vous évader? De vouloir partir? Loin. Pour échapper à votre vie quotidienne. Oublier le passé, le futur et ne vivre que pour l’instant présent. Abandonner tracas, soucis, désagrément, malentendu, confusion derrière soi. Et laisser l’ivresse d’une nouvelle aventure circuler dans vos veines, libérant votre flux d’énergie.

Prendre la clé des champs me procure cette impression.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Quand je pars tôt le matin un sentiment d’évasion m’habite. Je regarde droit devant et scrute les traces de la lumière matinale.  L’œil alerte, l’âme en quête d’une sérénité. Si mes pensées me propulsent dans une autre dimension, plus sombre, la lumière, elle, me ramène toujours sur le droit chemin.

Donc, si vous avez envie d’une petite escapade, mais ne pouvez quitter votre région, je vous propose une solution simple et économique. Prenez votre appareil photo et partez de bon matin alors que le soleil a à peine entamé son ascension dans le ciel.

Et allez au-delà du regard.

Savourez, avec votre âme, la beauté qui vous entoure .

← ♥ →