Jour 109 ~ Vignoble

Cliquez pour agrandir l’image

Une visite un peu plus à l’ouest, plus particulièrement vers Dunham,  me fait découvrir une région aux  paysages  bucoliques. Situé en Estrie, Dunham regorge de vergers  et de vignobles qui font la renommée de la région.

Ici, on peut apercevoir le vignoble Gagliano . J’aime bien la petite maison rouge qui se dessine au bout du sentier ainsi que les nuages moutonnés ornant le ciel.

Jour 98 ~ Maison Fleurie

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Je me promenais à la recherche de paysage intéressant à capturer, lorsque j’ai aperçu cet arbre paré de rouge  surplombant cette jolie maisonnette. Bucolique comme endroit.

Le propriétaire m’a informée que l’arbre avait été frappé par la foudre l’année dernière, et c’est pour cette raison qu’il rougit si rapidement. Après un brin de causette, il  m’a  gentiment invitée sur son terrain afin de photographier les tournesols.

Des tournesols? me suis-je écriée, enchantée. Je n’avais pas remarqué. Chouette alors!

À suivre…

Jour 65 ~ Je cherche et je ne trouve pas

Je faisais le tour du lac pour photographier des outardes lorsque cette jeune fille est sortie de la maison avec son chien. Sa présence m’a attirée, j’ai laissé tomber les canards (de toute façon, ils m’ignoraient en s’enfuyant! lol) et je me suis mise à prendre quelques clichés du duo à la place.

Des  sentiments ambivalents m’habitent lorsque je regarde cette photo.  Je ressens une quiétude sereine et une solitude désolante, tout à la fois. Bizarre, non?

Est-ce dire que la perception d’une image varie selon notre humeur? Selon que l’on soit triste ou heureux? À moins que ce ne soit une question de composition et de traitement?  Mettant ainsi la vision du photographe aux premières loges?  Sans doute…

Quoi qu’il en soit, j’aime beaucoup cette photo. Le défi d’intégrer des gens dans mes photographies me plaît de plus en plus.

😀

Jour 41~ Viré Champêtre

J’ai  un faible pour les photos champêtres, à l’aspect campagnard qui dégage calme et tranquillité. Lorsque j’avais une maison et que je me passionnais de fleurs à cultiver pour mon jardin, je m’inspirais des jardins anglais. Je reluquais tous les magazines qui me tombaient sous la main (demandez à mes filles), à l’affut d’idées à y récolter. Les jardins abondamment décorés m’attiraient, et m’attire toujours.  Leur charme bucolique me séduit.

C’est un genre que j’aime. Qui me colle à la peau, si je puis dire. J’imagine que c’est mon style, même si parfois je cherche à créer des images plus contemporaines, différentes de ce que je fais habituellement, je reviens toujours à mes anciennes amours…

Il faut écouter son cœur et créer les images qui nous parlent.