Soleil Levant

 ≈ ♥ ♥ ♥ ≈

En quittant la maison vers 5h 45, je note des filaments de teinte rosée  orner les nuages. Oh-oh! me dis-je. De toute évidence, je suis  en retard pour croquer l’éveil de la journée. Zut de zut! Comment? Si j’ai mis mon réveil matin pour 4h 30? Mais bien sûr, voyons!  Alors, pourquoi suis-je en retard? Euh… ben… parce que je ne savais pas où aller. C’est devenu mon dicton favori! 😆

Cela dit, ce n’est pas tout à fait véridique,  à vrai dire, j’ai mis (beaucoup) de temps à savoir où aller à me décider. Tans pis! La destination prévue attendra. Je m’arrête dans un champ, rien de plus banal. Qu’importe! J’ai pas envie de rater le lever du jour. C’est trop beau!

Infos techniques : Nikon D300s, 20mm, ISO 100, 1.3 seconde et 2.5 @ F16 fusionnés manuellement dans PS4.

Quand le banal se transforme en remarquable!

Lors de mon départ, vers 19 h, l’horizon se couvrait d’une énorme masse nuageuse, bloquant ainsi la lumière radieuse du couchant. Zut! Le coucher de soleil s’annonçait médiocre. Banal…

En cours de route, j’ai failli rebrousser chemin. Mais je me suis rappelé les paroles de Darwin Wiggett,  ne jamais sous-estimer un ciel nuageux . J’ai donc poursuivi ma route en me disant que si le soleil n’était pas de la partie, je ferais du repérage et prendrais des notes pour la prochaine fois.

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai aperçu cet arc-en-ciel!

Il est apparu, juste le temps de prendre la photo. Je me suis déplacée, un peu plus à gauche, pour inclure le sentier tracé dans la prairie, mais déjà le phénomène lumineux disparaissait.

Quelques instants plus tard.

Les nuances de l’arc-en-ciel se sont passablement évaporées, mais les couleurs du couchant ont éclaboussées le ciel.

Jour… roulement de tambour… 365!!!

Alors, voilà,  le défi 365 est bouclé!

Une année remplie de richesse et d’expériences enrichissantes. La continuité et la persévérance sont des atouts indispensables pour parfaire ce que vous entreprenez. En tout cas, je suis pas mal fière de moi!

Avant de m’en aller… j’aimerais vous dire merci!

Mais ce n’est qu’un (bref) au-revoir, je prends une petite pause, bien méritée, pour mieux revenir.

p.s. en voyant les rayons de soleil percer les nuages, je me suis arrêtée au beau milieu de la chaussée afin de réaliser ce cliché.

p.s.s.  oui, je sais, encore un chemin  digne des pires nids de poule, comme je les aime! 😉

Jour 333 ~ Quand le ciel vous parle

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

En tant que photographe, je suis fascinée par les nuages.  Qu’ils soient gris, blancs, floconneux,  en lambeaux, rapprochés ou carrément absents, je garde un œil rivé sur le ciel. Au cas où…

Voici une formation étrange que j’ai aperçue dernièrement.   L’amoncellement avait des allures apocalyptiques, comme pour faire écho à cette hypothétique fin de monde… qui a lamentablement échoué.

Heureusement pour l’humanité! 😉

Jour 311 ~ Ciel d’outre-monde…

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Une photo ressuscitée de ma collection urbaine.  On dirait bien une image provenant d’un autre monde. Mais il s’agit bien de Montréal, plus précisément d’Habitat 67.  En passant devant ces immeubles, j’ai remarqué le ciel parsemé de nuages. Je me suis donc empressée de faire quelques clichés.

Jour 310 ~ À la recherche du soleil perdu

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

 Ça fait une semaine qu’il pleut des clous (pleuvoir très fort). C’est fou! Si j’attends qu’il cesse de tomber à verse pour sortir faire de la photo, je risque d’attendre jusqu’à l’année prochaine. Bon, je sais, j’exagère, mais tout de même, un peu de soleil serait grandement apprécié.

Donc, oubliant le mauvais temps, j’ai enfilé mes bottes de  pluie et je suis partie à la dérive… 😉

Pour ceux et celles que ça intéresse, voici la photo RAW originale.

Photo Pseudo HDR, c’est-à-dire une seule image traitée dans PhotomatixPro.

La toute première photo, celle de ce billet, a été terminée dans photoshop.

Jour 247 ~ Mont Brome, Bromont


J’aime me promener dans les rangs de la région en quête d’image à capturer. Le but est de prévoir, à l’avance, les bonnes « shot » à réaliser. Les nouveaux paysages stimulent la photographe en moi et éveillent ma créativité. Je note, observe, explore et fais de belles découvertes.

Quand le lieu me plaît, je le prends en photo  pour me donner une idée de l’emplacement. Sur place,  j’analyse la direction du soleil et juge si la scène sera rehaussée par le lever ou le coucher du soleil. Ne reste plus qu’à revenir le moment venu.

Ici, ce n’est qu’un cliché de repérage que j’ai pris plaisir à développer en noir et blanc.

Bon repérage et bonne photo!